La croissance mondiale portée par les pays avancés

mercredi 9 avril 2014 10h22
 

par Anna Yukhananov

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) s'attend à une accélération de la croissance mondiale cette année grâce aux pays avancés mais a abaissé ses prévisions pour les pays émergents, dont la Russie et le Brésil.

L'organisation basée à Washington a toutefois souligné que des politiques économiques plus appropriées étaient nécessaires pour augmenter la croissance potentielle mondiale et éviter une période prolongée de croissance faible.

Le FMI a très légèrement abaissé sa prévision de croissance mondiale pour cette année, à 3,6%, dans la version semestrielle de ses Perspectives économiques mondiales publiées mardi contre 3,7% lors de l'actualisation du mois de janvier. Pour 2015, il table sur 3,9%.

Les performances économiques des pays avancés, où l'austérité budgétaire sera moins marquée, et des pays émergents, où les conditions financières vont se durcir, divergent, note le FMI.

Les risques géopolitiques ont aussi augmenté, souligne l'institution, la crise ukrainienne continuant d'alimenter les tensions entre la Russie et les Occidentaux.

"Le renforcement de la reprise dans les économies avancées depuis la Grande Récession est un développement bienvenu", relève le FMI. "Mais la croissance n'est pas aussi solide partout dans le monde, et de nouveaux efforts en matière de politique économique sont nécessaires pour restaurer la confiance, assurer une croissance solide et limiter les risques baissiers."

En dépit des perturbations de l'activité en début d'année aux Etats-Unis liées à un hiver inhabituellement rigoureux, le FMI s'attend à une croissance américaine supérieure au potentiel, à 2,8%.

L'économie américaine bénéficiera d'une moindre austérité budgétaire, de la poursuite de la reprise de l'immobilier et d'une politique monétaire toujours accommodante, la Réserve fédérale ne devant pas relever ses taux d'intérêt avant le troisième trimestre 2015, selon le FMI.   Suite...

 
Le Fonds monétaire international (FMI) s'attend à une accélération de la croissance mondiale cette année grâce aux pays avancés mais a abaissé ses prévisions pour les pays émergents, dont la Russie et le Brésil.  /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar