L'Allemagne réforme ses énergies renouvelables

mardi 8 avril 2014 14h12
 

par Markus Wacket

BERLIN (Reuters) - Le gouvernement allemand a adopté mardi une réforme de la loi sur les énergies renouvelables qui aura pour effet de freiner la hausse des coûts de l'électricité mais aussi de ralentir le développement de l'énergie verte, qui représente 25% de la production nationale d'électricité.

Les industriels auront à payer plus pour l'énergie qu'ils consomment mais ils conserveront une bonne partie des avantages qu'ils estiment indispensables pour rester compétitifs. Les ménages devraient de leur côté voir leur facture d'électricité, parmi les plus élevées d'Europe, augmenter moins fortement.

Le projet de réforme sonne comme une victoire pour Sigmar Gabriel, le jeune ministre de l'Economie et de l'Energie, qui avait pour délicate mission de préserver la croissance du secteur des énergies renouvelables tout en ménageant les industriels, gros consommateurs d'électricité.

Il lui fallait également tenir compte des intérêts de la Commission européenne et des 16 Länder allemands, qui ont des stratégies divergentes en matière de politique énergétique.

La chancelière Angela Merkel a fait de la transition énergétique une de ses priorités après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon en 2011 mais elle est aujourd'hui menacée par la forte hausse du coût des subventions accordées par les pouvoirs publics - et supportées pour l'essentiel par les ménages sur leur facture d'électricité.

La ruée sur les énergies vertes a en outre provoqué une offre excédentaire sur le marché de gros de l'électricité, au détriment de la rentabilité des centrales à gaz et à charbon.

La réforme présentée mardi avait ainsi été un thème central des élections législatives de l'an dernier, qui ont abouti à la formation d'une "grande coalition" avec le Parti social-démocrate (SPD) dirigé par Sigmar Gabriel.

  Suite...

 
La chancelière Angela Merkel et son ministre de l'Économie, et de l'Énergie Sigmar Gabriel. Le gouvernement allemand a adopté mardi une réforme de la loi sur les énergies renouvelables. Le texte, auquel Sigmar Gabriel tenait, freinera la hausse des coûts de l'électricité et aussi ralentira le développement de l'énergie verte, qui représente 25% de la production nationale d'électricité. /Photo prise le 8 avirl 2014/ REUTERS/Fabrizio Bensch