Le G20 se veut plus ambitieux en matière de croissance

lundi 7 avril 2014 19h49
 

par Jan Strupczewski

BRUXELLES (Reuters) - Les pays du G20 vont s'accorder cette semaine sur la nécessité d'être plus ambitieux en matière de réformes structurelles afin de soutenir la croissance mondiale, leurs projets initiaux étant jugés trop timides, a déclaré un responsable associé aux préparatifs de leurs réunion.

Les ministres des Finances et les banquiers centraux des 20 principales économies mondiales doivent se retrouver jeudi et vendredi à Washington pour juger des progrès accomplis depuis l'accord conclu en février, censé favoriser l'accélération de la croissance mondiale.

Les 20 pays du groupe ont déjà soumis des ébauches de réforme au Fonds monétaire international (FMI) et à l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). L'objectif affiché est d'augmenter la croissance mondiale de deux points en cinq ans.

Mais les propositions initiales présentées semblent loin de pouvoir assurer la réalisation de cet objectif.

"Une première évaluation (...) a montré que le niveau d'ambition était insuffisant et que les stratégies de croissance au final devaient aller nettement plus loin en terme de réformes structurelles, afin de tenir les engagements pris par le G20 à Sydney", déclarent les ministres des Finances de l'Union européenne dans un document préparé en vue de la réunion de Washington.

"Des engagements plus ambitieux et plus significatifs dans les domaines ayant fait l'objet d'un accord - l'investissement, l'emploi, le commerce et la concurrence - (...) doivent figurer dans les stratégies de croissance préliminaires attendues d'ici au 2 mai", ajoute ce document, que s'est procuré Reuters.

EXAMEN CROISÉ DES PROPOSITIONS   Suite...

 
Les pays du G20 vont s'accorder cette semaine sur la nécessité d'être plus ambitieux en matière de réformes structurelles afin de soutenir la croissance mondiale, leurs projets initiaux étant jugés trop timides, selon un responsable associé aux préparatifs de leurs réunion. /Photo prise le 3 novembre 2013/REUTERS/China Daily