Les Bourses européennes terminent en forte hausse

vendredi 4 avril 2014 18h44
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en forte hausse vendredi, prolongeant leur tendance positive pour la neuvième séance d'affilée, grâce à un rapport mensuel favorable sur l'emploi aux Etats-Unis et à une nouvelle accélération des opérations de fusions-acquisitions.

Les créations d'emploi sont restées sur un rythme soutenu aux Etats-Unis pour le deuxième mois consécutif en mars et soulignent l'accélération de la reprise après un début d'année perturbé par des conditions climatiques rigoureuses.

L'économie américaine a créé 192.000 emplois le mois dernier après 197.000 en février, a annoncé le département du Travail, un chiffre légèrement inférieur aux attentes des économistes qui anticipaient 200.000 créations de postes. Le taux de chômage est resté stable à 6,7%.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,79% (+35,22 points) à 4.484,55 points, gagnant 1,66% sur la semaine. Le Footsie britannique prend 0,7% comme le Dax allemand, tandis que l'indice EuroStoxx 50 gagne 0,74% et le FTSEurofirst 300 0,48%.

L'accélération des fusions-acquisitions a aussi soutenu le sentiment des investisseurs en Europe.

Les cimentiers Lafarge et Holcim ont confirmé discuter d'une fusion peu avant la clôture. L'action Lafarge s'est adjugée la plus forte hausse du CAC 40, terminant sur un gain de 8,9%, tandis que celle de Holcim a bondi de 8,19%, permettant à l'indice sectoriel européen des matériaux de construction de gagner plus de 2%.

Bouygues termine en hausse de 0,64% après avoir relevé in extremis son offre pour SFR espérant ainsi revenir dans le jeu alors qu'un conseil de surveillance décisif de Vivendi est réuni pour trancher le sort de sa filiale de téléphonie mobile.

Avant ce rebondissement, le rival Numericable, en négociation exclusives avec Vivendi depuis trois semaines, tenait la corde pour remporter la bataille pour le numéro deux français du mobile, selon deux sources proches du dossier. L'action Numericable a terminé en baisse de plus de 5,1%.

Le titre Rémy Cointreau est resté très entouré tout au long de la séance, dopé par des spéculations prêtant à l'américain Brown-Forman des visées sur le groupe français fragilisé par la chute de ses ventes de cognac en Chine. Après s'être envolé de 10% en tout début de séance, la valeur a réduit ses gains et prend 3,59% à 61,20 euros à la clôture alors que l'indice SBF 120 avance de 0,74%.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES