April 3, 2014 / 10:59 AM / in 3 years

Les Bourses européennes en léger recul à la mi-journée

3 MINUTES DE LECTURE

Le mouvement de hausse observé ces derniers jours sur les places boursières européennes se ralentissait jeudi à la mi-séance, les investisseurs constatant une décélération de la croissance de l'activité économique le mois dernier dans la zone euro et reprenant leur souffle avant une réunion du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). Vers 12h30, le CAC 40 était en léger recul de 0,07% à Paris, le Dax perdait 0,04% à Francfort, et à Londres, le FTSE cédait 0,05%. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Le mouvement de hausse observé ces derniers jours sur les places boursières européennes se ralentissait jeudi à la mi-séance, les investisseurs constatant une décélération de la croissance de l'activité économique le mois dernier dans la zone euro et reprenant leur souffle avant une réunion du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE).

À Paris, le CAC 40 était en léger recul de 0,07% à 4.427.73 points vers 12h30. À Francfort, le Dax perdait 0,04% et à Londres, le FTSE cédait 0,05%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progressait de 0,14%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en faible hausse alors que les investisseurs américains guettent une série d'indicateurs dont ils attendent de nouveaux signes de la bonne santé retrouvée de l'économie américaine.

En Europe, si l'activité dans l'industrie et les services n'a freiné qu'imperceptiblement dans la zone euro en mars, la croissance du secteur privé allemand a décéléré de manière plus nette, montrent les enquêtes menées par Markit auprès des directeurs d'achat.

Si les investisseurs ont levé le pied, c'est aussi parce que la BCE doit annoncer sa décision sur les taux directeurs à 13h45. Son président Mario Draghi se prononcera sur d'autres mesures éventuelles lors d'une conférence de presse à partir de 14h30 au siège de l'institution, à Francfort.

Le bas niveau de l'inflation en Europe plaide en faveur de mesures d'assouplissement de la part de la BCE, dont des responsables ont évoqué la semaine dernière une possible baisse des taux directeurs, voire une politique de rachat d'actifs.

Les opérateurs du marché monétaire et les économistes interrogés par Reuters ont cependant prévenu qu'il ne fallait pas attendre grand-chose de la réunion de ce jeudi.

Aux valeurs, l'action Pernod Ricard accusait la plus forte baisse du CAC 40 (-1,8%) suite à un abaissement par Crédit Suisse de sa recommandation sur la valeur en raison d'inquiétudes sur la reprise en Chine.

Sur le marché obligataire, la France et l'Espagne pourront apprécier l'appétit des investisseurs pour les obligations de la zone euro lorsqu'ils mettront à leur disposition pour 13 milliards d'euros de dette ce jeudi, dans la foulée de la réunion de la BCE.

Sur le marché des changes, le yen a connu un accès de faiblesse, évoluant à un plus bas depuis 10 semaines, tandis que l'euro bougeait peu face au dollar.

L'or a fléchi à 1,287 dollars l'once et le Brent a perdu 0,25%, autour de 104 dollars le baril.

Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below