Embellie du marché automobile français, Dacia en tête

mardi 1 avril 2014 13h02
 

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves ont progressé de 8,9% en mars en France, portées par les deux constructeurs nationaux Renault et PSA et confirmant une reprise en dents de scie.

Avec 179.871 immatriculations de voitures neuves en mars - contre 165.162 unités et une chute de 16% un an plus tôt -, le premier trimestre s'est achevé sur une hausse de 2,9% sur un an, tant en données brutes qu'en données corrigées des jours ouvrables (CJO), selon les données publiées mardi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

"C'est un petit rebond (...) mais il faut garder une grande prudence", a commenté le porte-parole du CCFA François Roudier

"L'augmentation est importante en pourcentage mais on est vraiment dans le bas de la fourchette en volume, au moins 30.000 voitures particulières au-dessous du chiffre normal. C'est encore la crise."

Les immatriculations avaient bondi de 9,4% en décembre avant de stagner en janvier et février.

Bernard Cambier, directeur commercial de Renault France, a estimé que le bilan du premier trimestre était "le signe annonciateur de ce que l'on risque d'avoir sur l'année, un marché qui sera de +2/+3%".

"Le marché est descendu à un niveau tellement bas qu'il ne pouvait plus descendre et mécaniquement c'est à peu près normal qu'on ait une légère reprise", a-t-il constaté.

Au palmarès des constructeurs, le groupe Renault affiche la progression la plus spectaculaire avec une hausse de 20,6% des immatriculations, portée par un bond de 52,7% de sa marque low cost Dacia et ses Duster, et une hausse de 14% de la marque Renault avec la Clio 4 et le tout-terrain compact Captur.

Renault se targue d'une hausse de 55% de son portefeuille de commandes, à un peu plus de 75.000 voitures, soit un mois et demi de ventes.   Suite...

 
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE