Un deuxième opérateur nucléaire au Japon demande l'aide de l'Etat

mardi 1 avril 2014 09h52
 

TOKYO (Reuters) - La compagnie d'électricité japonaise Hokkaido Electric Power Co a demandé une injection de capitaux de 50 milliards de yens (351 millions d'euros), devenant ainsi le deuxième opérateur nucléaire du pays à être renfloué depuis la catastrophe de Fukushima, a-t-on appris mardi.

Le groupe a demandé à la Banque du développement du Japon, contrôlée par le gouvernement, de lui acheter des actions préférentielles de ce montant, a précisé une source proche du dossier en confirmant des informations de presse.

L'opérateur régional, qui exploite la centrale de Tomari sur l'île septentrionale de Hokkaido, a été mis en difficulté par l'arrêt prolongé des 48 réacteurs nucléaires au Japon pour des vérifications de sécurité après l'accident de Fukushima en mars 2011, la plus grave catastrophe nucléaire depuis celle de Tchernobyl en 1986.

Tokyo Electric Power Co, l'opérateur de la centrale de Fukushima, avait été renfloué par les pouvoirs publics en 2012.

(Taiga Uranaka, Véronique Tison pour le service français)

 
Une centrale nucléaire de la companie d'électricité japonaise lHokkaido Electric Power, à Tomari sur l'île d'Hokkaido. L'entreprise a demandé une injection de capitaux de 50 milliards de yens (351 millions d'euros), devenant ainsi le deuxième opérateur nucléaire du pays à être renfloué depuis la catastrophe de Fukushima. /Photo d'archives/REUTERS/Kyodo