Gucci réfléchit à un projet de ferme d'élevage de pythons

lundi 31 mars 2014 17h46
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Gucci réfléchit à un projet de ferme d'élevage de pythons qui permettrait à la marque phare de Kering très consommatrice de ces peaux exotiques de sécuriser de précieux approvisionnements.

Jusqu'ici, nombre d'acteurs du luxe ont pris des participations ou racheté certains de leurs fournisseurs, principalement des tanneries, pour s'assurer un approvisionnement prioritaire à l'heure où l'explosion des ventes de sacs dans le monde provoque de fortes tensions sur la demande de peaux exotiques ou de grande qualité.

Certains, comme Hermès et LVMH, sont allés plus loin dans la chaîne d'approvisionnement, devenant propriétaires d'élevages d'alligators et de crocodiles aux Etats-Unis et en Australie.

Aujourd'hui, "Gucci réfléchit à un projet de ferme de pythons", a déclaré lundi Marie-Claire Daveu, directrice du développement durable de Kering, à l'occasion de la présentation du premier rapport du partenariat pour la préservation des pythons dans lequel le groupe français s'est engagé aux côtés du Centre du commerce international (CCI) et de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Elle n'a pas voulu préciser s'il pourrait s'agir d'une prise de participation dans une ferme existante ou d'une création.

Gucci, deuxième marque de luxe dans le monde derrière Louis Vuitton (LVMH) est très consommatrice de python et doit faire face à une demande croissante, notamment de la clientèle asiatique. "Le python est emblématique de certaines marques, notamment Gucci", a indiqué Marie-Claire Daveu.

COMMERCE ILLÉGAL   Suite...

 
Lors d'un défilé Gucci à Milan. La marque italienne réfléchit à un projet de ferme d'élevage de pythons qui lui permettrait de sécuriser de précieux approvisionnements, la marque phare de Kering étant très consommatrice de ces peaux exotiques. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Bianchi