Wall Street veut être rassurée sur la croissance

dimanche 30 mars 2014 19h37
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a besoin d'être rassurée sur la solidité de la croissance américaine pour repartir de l'avant après une série de déceptions sur les indicateurs d'activité attribuées à un hiver particulièrement rigoureux.

Un apaisement des tensions liées à la crise ukrainienne avec l'ouverture diplomatique matérialisée par la rencontre dimanche à Paris entre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et le secrétaire d'Etat américain John Kerry pourrait aussi conforter les investisseurs.

La statistique de l'emploi de mars, attendue vendredi, devrait révéler une nouvelle progression des créations d'emploi attendues à 200.000 par les économistes interrogés par Reuters, après 175.000 en février et 129.000 en janvier.

Les indices ISM des directeurs d'achat des secteurs manufacturier et des services pour l'ensemble de l'économie américaine en mars, publiés mardi et jeudi respectivement, devraient aussi faire ressortir une amélioration par rapport au mois précédent.

Ces indicateurs pourraient achever de convaincre les investisseurs que le récent affaiblissement de l'activité aux Etats-Unis a résulté de conditions climatiques inhabituellement rigoureuses sans remettre en cause la solidité de la reprise.

Ils devraient aussi conforter la Réserve fédérale dans sa stratégie de réduction progressive des injections de liquidités, l'attention des investisseurs se portant de plus en plus sur le calendrier du relèvement des taux directeurs.

La confirmation d'une accélération des créations d'emploi sera déterminante pour permettre aux principaux indices - Dow Jones et S&P 500 - de sortir par le haut des marges de fluctuations assez étroites dans lesquelles ils évoluent depuis le début du mois après leur net rebond de février.

"Nous pourrions avoir une grosse bonne surprise. L'hiver polaire est derrière nous et je crois que nous pourrions avoir une amélioration des chiffres de l'emploi nettement meilleure qu'attendu", a déclaré Doug Cote, stratégiste de marché de la filiale américaine d'ING Asset Management.   Suite...

 
Wall Street a besoin d'être rassurée sur la solidité de la croissance américaine pour repartir de l'avant après une série de déceptions sur les indicateurs d'activité attribuées à un hiver particulièrement rigoureux. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer