Enquête antitrust dans le secteur britannique de l'électricité

jeudi 27 mars 2014 17h13
 

par Karolin Schaps et Kate Holton

LONDRES (Reuters) - Londres a ordonné jeudi l'ouverture d'une enquête approfondie sur le marché intérieur de l'électricité au terme de laquelle certains des grands groupes du secteur pourraient se retrouver démantelés, les régulateurs ayant décelé des signes de coordination des prix.

Trois organismes de régulation ont estimé que la concurrence était si faible dans le secteur de la distribution d'électricité, libéralisé voici 15 ans, et la confiance du public tellement altérée qu'une enquête s'imposait.

"La hausse des bénéfices et les récentes hausses des tarifs n'ont fait qu'accroître la défiance du public vis-à-vis des fournisseurs et souligne à quel point une enquête s'impose pour remettre de l'ordre", explique le régulateur de l'énergie Ofgem dans un communiqué.

Les six principaux fournisseurs d'électricité - SSE, Scottish Power, filiale d'Iberdrola, Centrica, npower, filiale de RWE, E.ON et EDF Energy - contrôlent 95% environ du marché britannique.

Centrica, le plus important d'entre eux et propriétaire de l'ancien monopole British Gas, réfute toute suspicion de coordination tacite sur les tarifs avec d'autres fournisseurs et prévient que la menace de démembrement risque de se traduire par une baisse des investissements.

Le Premier ministre David Cameron - qui s'est félicité de l'ouverture de cette enquête - avait ordonné un examen de la situation de la concurrence dans le secteur de l'énergie en octobre 2013. La question a pris un aspect politique dans la perspective des élections législatives de 2015, chaque parti tentant d'exploiter le mécontentement populaire lié à une hausse des factures de 10% en moyenne sur les deux dernières années.

Les patrons des énergéticiens britanniques et leurs actionnaires font valoir qu'une enquête longue serait synonyme d'incertitude et susceptible de freiner ainsi des investissements de 200 milliards de livres (242 milliards d'euros) qu'ils jugent essentiels pour éviter tout risque de pannes de courant à l'avenir.

  Suite...

 
Londres a ordonné jeudi l'ouverture d'une enquête approfondie sur le marché intérieur de l'électricité au terme de laquelle certains des grands groupes du secteur pourraient se retrouver démantelés, les régulateurs ayant décelé des signes de coordination des prix. /Photo prise le 27 mars 2014/REUTERS/Stefan Wermuth