L'Ukraine pèse sur le climat des affaires en mars en Allemagne

mardi 25 mars 2014 12h02
 

par Annika Breidthardt

BERLIN (Reuters) - Le climat des affaires en Allemagne s'est dégradé ce mois-ci, pour la première fois depuis le mois d'octobre, les entreprises de la première économie d'Europe commençant à redouter l'impact de la crise ukrainienne et de nouvelles sanctions contre la Russie, un de leurs plus gros marchés à l'exportation.

L'indice du climat des affaires, publié mardi par l'institut Ifo, a reculé de façon légèrement plus marquée que prévu au mois de mars, à 110,7 contre 111,3 en février, lorsqu'il avait atteint son plus haut niveau en deux ans et demi.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à ce que l'indicateur, basé sur une enquête auprès de 7.000 entreprises, se situe à 111 points après quatre mois d'embellie.

"La petite baisse de mars de l'indice Ifo allemand apporte une nouvelle preuve que la crise en Ukraine se propage, avec un impact négatif sur la confiance dans les milieux d'affaires", dit David Brown chez New View Economics. "La reprise en Allemagne pourrait être menacée avec l'aggravation de la crise."

Le président américain Barack Obama et les pays les plus industrialisés ont averti lundi la Russie qu'ils pourraient mettre en oeuvre des sanctions qui affecteraient son économie si la président Vladimir Poutine engageait de nouvelles actions pour déstabiliser l'Ukraine après l'annexion de la Crimée.

L'Allemagne reçoit plus d'un tiers de sa consommation de gaz et de pétrole de Russie. En outre, plus de 6.000 entreprises allemandes y sont présentes et des associations patronales ont déjà indiqué qu'une escalade des tensions auraient des conséquences catastrophiques sur leur activité et leurs comptes.

RETOUR DE LA PRUDENCE   Suite...

 
L’INDICE IFO EN ALLEMAGNE