Paris doit enrichir sa relation économique avec Pékin

mardi 25 mars 2014 09h32
 

par Marine Pennetier

PARIS (Reuters) - La France doit miser sur ses PME et développer des offres franco-chinoises pour devenir un véritable partenaire économique de la seconde économie mondiale, estiment des analystes, alors que le président chinois est attendu en France ce mardi

Xi Jinping entame mardi à Lyon une visite officielle placée sous le signe du cinquantenaire de l'établissement des relations diplomatiques entre Paris et Pékin.

Outre le côté symbolique de ce déplacement, la France espère poursuivre le dialogue économique de haut niveau avec la Chine entamé en novembre à Pékin et rétablir une relation privilégiée.

Car en cinquante ans, le rapport de force entre les deux pays a évolué et Paris s'est fait distancer par d'autres puissances, notamment l'Allemagne qui est devenu le plus grand partenaire commercial européen de Pékin.

La France, dont le déficit commercial vis-à-vis de la Chine s'élève à quelque 26 milliards d’euros, est progressivement devenue un interlocuteur de second plan pour Pékin qui privilégie aujourd'hui le dialogue avec Washington et Berlin.

"A l'exception de la signature de grands contrats, on a du mal à dépasser le stade des relations économiques entre Etats, qui, certes font plaisir aux uns et aux autres, mais qui ne se traduisent pas concrètement par un vrai dynamisme pour les entreprises françaises, comme c'est le cas en Allemagne", souligne Valérie Niquet, responsable du pôle Asie, à la Fondation pour la recherche stratégique.

"On a un peu tendance à voir ces relations avec une loupe grossissante du côté français mais côté chinois, en dépit des discours positifs, le partenariat avec la France n'est pas perçu comme étant aussi stratégique qu'on aimerait le voir".

  Suite...

 
Devant le Palais de l'Assemblée du peuple, à Pékin, lors de la visite de François Hollande en avril 2013. La France doit miser sur ses PME et développer des offres franco-chinoises pour devenir un véritable partenaire économique de la seconde économie mondiale, estiment des analystes alors que le président chinois Xi Jinping entame mardi à Lyon une visite officielle.   /Photo d'archives/REUTERS/Mark Ralston/Pool