La crise en Ukraine dope les pourparlers commerciaux USA-UE

samedi 22 mars 2014 21h38
 

par Robin Emmott

BRUXELLES (Reuters) - La crise en Ukraine et les tensions avec la Russie illustrent la nécessité d'un renforcement substantiel des liens économiques entre les Etats-Unis et l'Union européenne (UE), a déclaré samedi le représentant américain au Commerce.

Michael Froman a notamment évoqué la perspective d'exportations de gaz naturel américain vers l'Europe en citant les compagnies françaises Total et GDF Suez.

Quatre jours avant le sommet UE-USA mercredi à Bruxelles en présence du président américain Barack Obama, Michael Froman a jugé que le raisonnement "ne pourrait jamais être plus fort" qu'en ce moment en faveur du pacte de libre-échange en cours de négociations depuis juillet entre les deux parties.

"Quand on regarde le monde aujourd'hui, il y a de puissantes raisons pour que l'Europe et les Etats-Unis s'associent pour démontrer qu'ils peuvent porter leur relation à un nouveau niveau", a-t-il dit à la presse à Bruxelles.

"Les développements récents soulignent l'importance de la relation transatlantique. Aussi bien du point de vue stratégique qu'économique, le raisonnement en faveur du TTIP ne pourrait jamais être plus fort", a-t-il ajouté, en utilisant le sigle américain du "partenariat transatlantique de commerce et d'investissement" en cours de discussions.

Si elles aboutissent, les négociations déboucheront sur le plus important accord de libre-échange jamais conclu puisqu'il couvrirait près de 50% de la production économique mondiale, 30% du commerce international et 20% des investissements directs étrangers. A Washington comme à Bruxelles, on estime qu'il pourrait générer un surcroît d'activité de plus de 100 milliards de dollars par an des deux côtés de l'Atlantique en créant un marché de 800 millions de consommateurs.

LICENCES D'EXPORTATION   Suite...

 
Le représentant américain au Commerce, Michael Froman, a déclaré que la crise en Ukraine et les tensions avec la Russie illustraient la nécessité d'un renforcement substantiel des liens économiques entre les Etats-Unis et l'Union européenne (UE). Il a notamment évoqué la perspective d'exportations de gaz naturel américain vers l'Europe en citant les compagnies françaises Total et GDF Suez. /Photo prise le 18 mars 2014/REUTERS/Jonathan Ernst