La Russie commence à craindre l'impact des sanctions

vendredi 21 mars 2014 13h39
 

par Jason Bush et Barbara Lewis

MOSCOU/BRUXELLES (Reuters) - La Bourse de Moscou est en net recul vendredi, les investisseurs commençant à craindre les effets de l'alourdissement des sanctions plus sévères qu'anticipé décidées par Washington à l'encontre du premier cercle des proches de Vladimir Poutine dans la foulée de l'annexion de la Crimée par la Russie.

Les Etats-Unis ont décidé jeudi de sanctionner vingt autres personnalités impliquées dans l'annexion de la Crimée par la Russie, a annoncé jeudi Barack Obama, qui a également ouvert la voie à d'éventuelles sanctions contre des pans entiers de l'économie russe.

La "liste noire" établie par Washington dans le cadre de la crise russo-ukrainienne compte désormais 31 noms de personnalités. La banque Rossiya, 17e établissement bancaire de Russie avec dix milliards de dollars d'actifs, va également être frappée et ne pourra plus effectuer d'opérations en dollars.

Conséquence immédiate de cette décision, Visa et Mastercard ont cessé, sans préavis, de fournir des services de paiements aux clients de Rossiya.

Le président américain Barack Obama a prévenu que Washington réfléchissait à des sanctions contre des secteurs clés de l'économie russe, qu'il s'agisse des services financiers, du pétrole et du gaz, des métaux, des mines ou encore de la défense, si Moscou décidait d'intervenir militairement dans l'est et le sud de l'Ukraine.

Des diplomates ont déclaré que la simple mention d'une telle éventualité suffirait à freiner les velléités d'investissements en Russie et que la menace pourrait provoquer d'autres dévalorisations des actifs russes.

DÉRISION   Suite...

 
Les investisseurs commencent à craindre les effets de l'alourdissement des sanctions plus sévères qu'anticipé décidées par Washington à l'encontre du premier cercle des proches de Vladimir Poutine dans la foulée de l'annexion de la Crimée par la Russie. /Photo prise le 21 mars 2014/REUTERS/Mikhail Klimentyev/RIA Novosti/Kremlin