Hermès attend une légère baisse de ses marges en 2014

jeudi 20 mars 2014 14h33
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Hermès International, qui a bouclé l'exercice 2013 sur des marges record après avoir signé une des plus fortes croissances du secteur du luxe, anticipe une légère baisse de sa rentabilité en 2014 pour cause de couvertures de change.

Hermès résiste mieux que nombre de ses concurrents, notamment Louis Vuitton (groupe LVMH) ou Gucci (Kering) au ralentissement du marché du luxe grâce à un positionnement très haut de gamme et des capacités de production limitées qui ne font que renforcer son attrait.

Le sellier, qui avait déjà fait état d'une des plus fortes croissance organique du secteur (+13%) en 2013, a vu son résultat opérationnel progresser de 8,9% à 1,22 milliard d'euros, en ligne avec les attentes des analystes.

Sa marge a augmenté de 0,3 point pour atteindre un sommet à 32,4%, grâce en partie à des gains de couverture de change sur le yen, qui a perdu plus de 20% face à l'euro en 2013.

"En 2014, nous espérons de bons résultats. Nous sommes très confiants mais il faut toujours être prudent", a déclaré Axel Dumas, nouveau gérant du groupe, issu de la famille du fondateur et qui vient de succéder à Patrick Thomas.

Il a dit tabler sur une baisse "modérée" de la rentabilité, en 2014, notamment à cause des effets de couverture de change sur le yen, et a évoqué les incertitudes entourant l'économie européenne ou la situation en Chine.

A ce jour, Hermès compte parmi les rares acteurs du luxe à avoir échappé au ralentissement en Chine lié aux mesures anti-ostentation prises par Pékin. Ses ventes ont grimpé de 19% en dans le pays en 2013, profitant de l'appétit d'une clientèle de plus en plus sophistiquée pour des produits au luxe discret.

Interrogé sur l'évolution des ventes en Chine depuis janvier, Axel Dumas a estimé qu'il était tôt pour en parler mais que le nouvel an chinois s'était "plutôt bien passé".   Suite...

 
Hermès International publie des résultats annuels en hausse et fait état d'une nouvelle rentabilité record après avoir signé une des meilleures croissances du secteur du luxe. Le sellier a vu son résultat opérationnel progresser de 8,9% à 1,22  milliard d'euros et sa marge augmenter de 0,3 point à 32,4%. /Photo prise le 20 mars 2014/REUTERS/Charles Platiau