March 19, 2014 / 6:44 AM / 3 years ago

Inditex a profité d'un rebond des ventes en début d'année

3 MINUTES DE LECTURE

Magasin Zara dans le centre de Madrid. Les ventes d'Inditex, la maison mère de l'enseigne de prêt-à-porter Zara, ont rebondi au cours des premières semaines de son exercice 2014, un bon signe après une année marquée par une quasi-stagnation du bénéfice net, en raison notamment d'effets de change défavorables. /Photo prise le 18 mars 2014/Andrea Comas

MADRID (Reuters) - Inditex, la maison mère de l'enseigne de prêt-à-porter Zara, a déclaré mercredi que ses ventes avaient rebondi au cours des premières semaines de son exercice 2014, un bon signe après une année marquée par une quasi-stagnation du bénéfice net, en raison notamment d'effets de change défavorables.

Vers 8h25 GMT, le titre Inditex gagnait 3,49% à 106,70 euros, affichant ainsi l'une des plus fortes hausses de l'indice Stoxx 600.

Le groupe espagnol, qui détient également l'enseigne de milieu de gamme Massimo Dutti et les marques pour jeunes Bershka et Stradivarius, a précisé que ses ventes avaient bondi de 12% entre le 1er février et le 15 mars. L'exercice fiscal du groupe s'achève le 31 janvier.

Pour Anne Critchlow, analyste chez Société générale, cela implique une hausse des ventes à 6% à magasins comparables alors qu'elle n'a été que de 3% sur l'ensemble de 2013-2014.

"C'est plutôt rassurant. Nous constatons une reprise dans le sud de l'Europe, où Inditex a une exposition assez forte. L'Espagne, le Portugal, la Grèce, l'Italie: tous ces pays sont en train de rebondir", a-t-elle ajouté.

Inditex avait pâti de la récession subie par l'Espagne et avait, pour y faire face, développé sa marque à bas coûts Lefties.

Selon Bernstein Research, les ventes à magasins comparables - ceux ouverts depuis au moins un an - ont baissé en moyenne de 2,7% en Espagne sur les cinq dernières années, contre une hausse de 5,5% des ventes mondiales du groupe.

Le groupe a dégagé un résultat de 2,4 milliards sur l'exercice au 31 janvier 2014, soit une progression, conforme aux attentes, de 1% par rapport à 2012-2013.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) est resté inchangé à 3,9 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires a progressé de 5% à 16,7 milliards. L'Ebitda et le chiffre d'affaires sont également conformes au consensus.

Inditex, qui propose un dividende en hausse de 10% à 2,42 euros par action, a dit espérer ouvrir sur 2014-2015 un nombre brut de magasins compris entre 450 et 500.

Le groupe est contrôlé par Amancio Ortega, classé récemment au troisième rang du classement Forbes des plus grosses fortunes mondiales.

Sarah Morris, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below