La Chine discute d'une grosse commande d'Airbus

mercredi 19 mars 2014 18h48
 

par Tim Hepher

(Reuters) - La Chine discute de la commande d'au moins 150 Airbus, pour un montant qui pourrait dépasser 20 milliards de dollars (14 milliards d'euros), lors de la première visite officielle en Europe du président Xi Jinping, la semaine prochaine, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Ces discussions s'inscrivent dans le cadre d'un accord plus large susceptible de relancer les relations commerciales entre la Chine et l'Europe après une année difficile.

La commande porterait sur des monocouloirs A320 et des long-courriers A330 et A350 selon les sources, qui ont demandé à ne pas être identifiées. Les négociations se poursuivent et le volume de la commande pourrait encore évoluer, ont-elles souligné.

Fabrice Brégier, président exécutif d'Airbus, n'a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet mercredi à Paris lors de la cérémonie de signature d'une commande de 135 appareils A320 pour la compagnie européenne à bas coûts easyJet, annoncée en juin dernier.

Les trois principales compagnies chinoises - Air China, China Eastern et China Southern - n'ont pas non plus souhaité s'exprimer.

La Chine représente 20% des livraisons d'avions d'Airbus.

Les discussions avec Pékin pourraient aussi permettre de débloquer l'acquisition de 27 Airbus A330, gelée par la Chine en raison d'une récente querelle avec l'Union européenne sur les quotas d'émission de carbone (ETS), destinés à protéger l'environnement.

"J'ai bon espoir", a dit Fabrice Brégier, tout en se refusant à préciser si un éventuel déblocage pourrait être annoncé lors de la visite du président chinois à Paris le 26 mars. "L’Europe a pris les bonnes décisions récemment concernant les ETS."   Suite...

 
LES COMMANDES D'AIRBUS