Bottega Veneta ouvre moins de boutiques pour rester exclusif

mardi 18 mars 2014 15h53
 

par Pascale Denis et Astrid Wendlandt

PARIS (Reuters) - Bottega Veneta va ralentir le rythme de ses ouvertures de magasins cette année pour préserver son exclusivité et se concentrer sur l'amélioration de la performance de son réseau existant, a déclaré à Reuters le PDG de la perle ultra-luxe du groupe Kering.

La griffe italienne, qui a connu les plus brillants taux de croissance des marques de Kering ces dernières années - le maroquinier a vu son chiffre d'affaires grimper de 150% en l'espace de quatre ans, pour dépasser le cap du milliard d'euros en 2013 - a aussi presque doublé son réseau de boutiques sous la houlette de son PDG arrivé en 2009.

"Nous devons veiller à l'équilibre entre l'expansion de notre réseau et notre exclusivité, qui constitue un des sujets majeurs de l'industrie du luxe", a souligné Marco Bizzarri, estimant que le réseau de la marque pouvait être considéré comme "assez mature" aujourd'hui.

Après avoir ouvert une vingtaine de magasins par an au cours des cinq dernières années, Bottega Veneta fera donc moins en 2014. "Nous sommes très loin derrière nos concurrents en nombre de boutiques et nous entendons le rester (...) Le risque d'ubiquité, nous le gérons", a souligné le PDG, se disant soucieux de préserver une demande pour des produits très haut de gamme, qui "ne doivent pas pouvoir se trouver partout".

Le maroquinier, devenue la deuxième griffe du groupe Kering derrière Gucci, compte aujourd'hui 221 boutiques dans le monde, quand Gucci en détient 474, Louis Vuitton (groupe LVMH) environ 480 et Prada 330.

Marco Bizzarri entend en revanche agrandir la taille de certains magasins - dont la surface moyenne n'excède pas aujourd'hui 140 m2 - principalement dans les grandes capitales de la mode, pour pouvoir élargir son offre aux chaussures, aux accessoires et au prêt-à-porter.

HAUSSE DES VENTES AU M2   Suite...

 
Marco Bizzari, le PDG de Bottega Veneta. La griffe italienne ultra-luxe du groupe Kering va ralentir le rythme de ses ouvertures de magasins cette année pour préserver son exclusivité et se concentrer sur l'amélioration de la performance de son réseau existant. /Photo prise le 14 février 2014/REUTERS/Charles Platiau