Avec Boursorama, Société générale veut étoffer sa banque en ligne

mardi 18 mars 2014 17h00
 

par Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - La Société générale a annoncé mardi son intention de racheter les parts des actionnaires minoritaires au capital de sa filiale Boursorama pour renforcer sa présence sur le marché en forte croissance de la banque en ligne.

En Europe, de nombreux établissements bancaires à l'image de la SocGen et de son concurrent BNP Paribas s'efforcent de développer leurs activités sur internet pour contrer la concurrence des banques en ligne et compenser la baisse de fréquentation des agences bancaires traditionnelles.

BNP Paribas a ainsi lancé l'an dernier son offre de banque 100% numérique "Hello Bank" qui compte 13.000 clients français. Boursorama, qui offre des services de banque et de courtage en ligne et est présent en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne, compte de son côté 505.000 clients en France et ambitionne d'atteindre 600.000 clients d'ici la fin de l'année.

Les deux établissements souhaitent ainsi conquérir des clients face à des concurrents comme ING Direct, filiale de la banque néerlandaise ING, qui totalise 880.000 clients en France.

Dans le cadre du rachat des minoritaires de Boursorama, la Société générale prévoit de lancer une offre publique d'achat sur les quelque 23% de titres qu'elle ne détient pas déjà.

La SocGen, qui détient aujourd'hui environ 56% du capital de Boursorama, propose un prix de 12 euros par action, représentant une prime d'environ 22% par rapport au cours de clôture de Boursorama lundi soir, à savoir 9,83 euros.

"Cette (transaction) est intéressante pour la SocGen parce qu'elle rachète essentiellement un réseau de dépôts", souligne Alex Koagne, analyste chez Natixis.

  Suite...

 
Le PDG de la Société générale, Frédéric Oudéa. Le groupe bancaire souhaite se renforcer au capital de sa filiale de banque en ligne Boursorama par le biais d'une offre publique d'achat. /Photo prise le 12 février 2014/REUTERS/Philippe Wojazer