Les Bourses européennes confirment leur rebond à mi-séance

lundi 17 mars 2014 12h55
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes confirment leur rebond à mi-séance lundi et Wall Street est attendue en hausse, même si la prudence continue de prévaloir après le vote massif de la Crimée en faveur de son rattachement à la Russie.

Les intervenants de marché sont soulagés que le référendum de dimanche, jugé illégal par la communauté internationale, n'ait pas donné lieu à des violences et restent dans l'expectative concernant les sanctions qui seront prises contre la Russie.

Les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Bruxelles devraient s'entendre dans la journée sur une deuxième phase de sanctions visant une vingtaine de personnalités russes et criméennes impliquées dans le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie.

"Il n'y a pas de panique. Les nouvelles en provenance de Crimée ont été intégrées dans les cours la semaine dernière et maintenant les marchés se calment", commente Darren Courtney-Cook chez Central Markets Investment Management à Londres.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 regagne 0,71% à 3.025,91 points à 12h30 et le FTSE Eurofirst 300 remonte de 0,55% à 1.291,39 points après sa perte de 3,2% sur les cinq séances précédentes.

Le CAC 40, en baisse de 3,44% la semaine dernière, reprend 0,60% à Paris tandis que Francfort avance de 0,58% et Londres de 0,42%. Milan et Madrid surperforment avec des gains de plus de 1%.

A ce stade, l'évolution des futures à Wall Street laisse entrevoir une ouverture en hausse de 0,5% pour le S&P-500.

Siemens, qui avait perdu 6,4% sur les deux dernières semaines en raison de sa forte exposition en Russie, mène les hausses de l'EuroStoxx 50 avec un rebond de 2,88%. Le titre du groupe industriel allemand est porté en outre par des relèvements de recommandation de JP Morgan et BofA Merrill Lynch.

A Londres, Vodafone progresse de 1,78% après l'annonce du rachat du câblo-opérateur espagnol Ono pour 7,2 milliards d'euros.   Suite...

 
Les Bourses européennes confirment leur rebond à mi-séance lundi et Wall Street est attendue en hausse, même si la prudence continue de prévaloir après le vote massif de la Crimée en faveur de son rattachement à la Russie. A 12h30, le CAC 40, en baisse de 3,44% la semaine dernière, reprenait 0,60% tandis que Francfort gagnait 0,58%. /Photo prise le 17 mars 2014/REUTERS