Wall Street finit en forte baisse avec l'Ukraine et la Chine

jeudi 13 mars 2014 23h19
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a perdu près de 1,5% jeudi, les gains enregistrés en début de séance après des indicateurs macro-économiques américains jugés favorables ayant rapidement été effacés par la montée des tensions en Ukraine.

L'indice Dow Jones a cédé 1,41%, soit 231,19 points, à 16.108,89. Le S&P-500, plus large, a perdu 21,86 points, soit 1,17%, à 1.846,34. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 62,91 points (-1,46%) à 4.260,42.

A moins d'une brutale remontée vendredi, les trois indices sont bien partis pour enregistrer une perte hebdomadaire après deux semaines de hausses consécutives pour le Dow Jones et le S&P 500 et cinq pour le Nasdaq.

Le mouvement de ventes s'est accéléré quand des avions de chasse F-16 américains se sont posés dans la journée sur une base aérienne dans le centre de la Pologne pour prendre part à des exercices militaires avec les forces polonaises.

De son côté, le ministère de la Défense russe a annoncé que huit mille cinq cents soldats russes participaient à des manoeuvres non loin de la frontière avec l'Ukraine.

Le ministère a également déclaré que la Russie avait envoyé six avions de combat Soukhoï Su-27 et trois avions de transport militaires à son allié biélorusse, répondant à une requête de Minsk qui s'est inquiétée de manoeuvres en Pologne menées conjointement par les armées polonaise et américaine.

Les Etats-Unis et l'Allemagne ont lancé de nouvelles mises en garde à la Russie si la République autonome de Crimée, cédée par Moscou en 1954 à l'Ukraine, organisait comme prévu dimanche un référendum sur son rattachement à la Russie.

"(Les gros titres en provenance de l'Ukraine) vont certainement dicter l'orientation des marchés financiers. Mais il n'y a pas que cela. Il n'y a pas de solution militaire à ce qui se passe en Ukraine, pour l'instant ce ne sont que des manoeuvres. Ce qui doit pas nous faire oublier qu'il y a eu de mauvaises statistiques en provenance de Chine", a déclaré Paul Mendelsohn, chargé des investissements chez Windham Financial Services.   Suite...

 
Wall Street a perdu près de 1,5% jeudi, les gains enregistrés en début de séance après des indicateurs macro-économiques américains jugés favorables ayant rapidement été effacés par la montée des tensions en Ukraine. L'indice Dow Jones a cédé 1,41%, le S&P-500 1,17% et le Nasdaq Composite 1,46%. /Photo prise le 11 mars 2014/REUTERS/Brendan McDermid