13 mars 2014 / 14:38 / il y a 3 ans

Le PIB de l'Irlande a baissé de 2,3% au 4e trimestre

Chantier de construction dans les environs de Dublin. Le produit intérieur brut de l'Irlande s'est contracté de 2,3% au dernier trimestre 2013, une mauvaise nouvelle pour une économie qui montrait de timides signes de reprise après sa sortie l'an dernier d'un plan d'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international. L'année 2013 se solde par une contraction de 0,3% du PIB. /Photo prise le 4 novembre 2013/Cathal McNaughton

DUBLIN (Reuters) - Le produit intérieur brut de l'Irlande s'est contracté de 2,3% au dernier trimestre 2013, une mauvaise nouvelle pour une économie qui montrait de timides signes de reprise après sa sortie l'an dernier d'un plan d'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international.

Avec les mauvais chiffres annoncés jeudi, l'année 2013 se solde par une contraction de 0,3% du PIB, malgré la révision à la hausse, à 2,1% de la croissance du troisième trimestre.

Pour le quatrième trimestre, une forte hausse des importations et une baisse des dépenses de consommation expliquent un résultat bien pire que celui attendu par les économistes interrogés par Reuters, qui avaient prédit une croissance de 0,4% et une progression de 0,3% sur l'ensemble de l'année.

La consommation des ménages a chuté de 0,6% sur les trois derniers mois de 2013 par rapport au trimestre précédent, les exportations et les importations progressant respectivement de 2,1%s et 5,8%.

Le secteur de l'exportation, une des forces traditionnelles de l'économie irlandaise, a souffert en 2013 d'une situation économique contrastée en Europe ainsi que de l'expiration de nombreux brevets pour les entreprises pharmaceutiques, très présentes sur le sol irlandais.

Les chiffres annoncés jeudi sont d'autant plus surprenants qu'ils font suite à une série d'indicateurs favorables. Le taux de chômage est ainsi redescendu sous la moyenne européenne de 11,9%, les prix de l'immobilier étaient à la hausse et la confiance des consommateurs au plus haut depuis sept ans.

Consolation pour les autorités irlandaises, l'agence nationale de gestion de la dette publique a réussi sans encombre sa première adjudication obligataire ordinaire depuis trois ans et demi, émettant un milliard d'euros de dette à 10 ans à un rendement de 2,967%.

Sur le marché secondaire, le rendement obligataire à 10 ans irlandais est revenu à 3%, son plus bas niveau historique.

Dublin a entièrement financé ses besoins pour 2014 mais prévoit de lever huit milliards au total pour pré-financer ses besoins 2015.

Sam Cage, Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below