March 13, 2014 / 9:05 AM / in 3 years

Generali confiant pour l'avenir, dividende plus que doublé

3 MINUTES DE LECTURE

Le siège de Generali à Rome. L'assureur italien a annoncé jeudi proposer un dividende de 0,45 euro par action au titre de l'exercice 2013, plus du double de celui de l'année précédente (0,20 euro), après avoir réalisé son meilleur bénéfice net annuel en six ans. /Photo d'archives/Remo Casilli

MILAN (Reuters) - L'assureur italien Generali a proposé jeudi un dividende de 0,45 euro par action au titre de l'exercice 2013, plus du double de celui de l'année précédente (0,20 euro), marquant ainsi sa confiance dans son redressement après son meilleur bénéfice net annuel en six ans.

Sous la direction de son administrateur délégué, Mario Greco, le numéro trois du secteur en Europe en termes de capitalisation boursière procède à ces cessions d'actifs non stratégiques pour renforcer son bilan et se concentrer sur ses activités les plus rentables.

Toutefois, ses résultats 2013 ont été légèrement inférieurs aux attentes des analystes, l'activité non-vie ayant été affectée par les inondations et les orages en France et en Allemagne, ainsi que par de nouvelles réglementations en France.

Son bénéfice net a atteint en 2013 1,915 milliard d'euros, une amélioration spectaculaire par rapport aux 94 millions d'euros dégagés en 2012. Ces résultats restent toutefois inférieurs au consensus Thomson Reuters SmartEstimate, qui donnait un résultat de 2,127 milliards d'euros.

Le rendement du dividende de Generali est porté à 2,8% aux cours actuels, un niveau encore nettement inférieur à ceux affichés par ses concurrents Axa et Allianz qui se situent à 4,4% et à celui du suisse Zurich (6,4%).

"L'élément le plus positif est le dividende", dit néanmoins l'analyste Peter Eliot, chez Berenberg. "Nous nous attendions à ce que le ratio de distribution aux actionnaires progresse sur la période de trois ans qui couvre le plan, mais c'est arrivé plus tôt que prévu."

Le bénéfice net du quatrième trimestre est ressorti à 324 millions d'euros, à comparer à une perte d'un peu plus d'un milliard un an auparavant.

Le titre Generali gagnait 0,55% à 11h35 GMT à Milan, alors que l'indice sectoriel européen des assureurs reculait de 0,16%.

Mario Greco, qui s'est engagé à restructurer le groupe pour améliorer sa rentabilité lorsqu'il en a pris la direction en août 2012, a annoncé que Generali était en voie d'atteindre son objectif d'un rendement des fonds propres de 13% en 2015.

"Ces résultats et notre dividende plus que doublé confirment que nous sommes sur la bonne voie", a-t-il dit.

Son ratio de solvabilité Solvency I était à environ 150% fin février, nettement inférieur au ratio moyen de ses concurrents Allianz, Axa et Zurich, qui sont proches de 200% selon les estimations des analystes financiers.

Generali vise un ratio de solvabilité à 160% d'ici 2015.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below