Mise en cause sur les changes, la BoE annonce une réforme

mardi 11 mars 2014 17h17
 

par Jamie McGeever et David Milliken

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre a annoncé mardi une réforme en profondeur des règles encadrant sa coopération avec les banques et les marchés financiers, une réponse indirecte aux critiques sur sa gestion du dossier des soupçons de manipulation des taux de change.

Entendu pendant quatre heures et demi mardi par des députés, Mark Carney, son gouverneur, a dû s'expliquer notamment sur les soupçons de fraude sur les taux de change de certaines devises.

"C'est aussi grave que le Libor, sinon plus, parce que cela touche à l'intégrité même des marchés et que nous devons assurer l'intégrité des marchés", a-t-il dit en référence au scandale de la manipulation des taux interbancaires, qui a conduit plusieurs des principales banques du monde à payer de très lourdes amendes.

Un nouveau poste de gouverneur adjoint en charge des banques et des marchés sera donc créé dans le cadre de la réforme que la BoE détaillera le 18 mars, a ajouté le gouverneur.

"L'une des premières tâches de cette personne sera de procéder à un examen exhaustif de la manière dont nous gérons les informations sur les marchés", a expliqué Mark Carney, en poste depuis juillet dernier.

La banque centrale a pour l'instant trois gouverneurs adjoints, en charge respectivement de la politique monétaire, de la stabilité financière et de la supervision des banques commerciales.

Mais les critiques se sont multipliées ces dernières sur la lenteur ou l'absence de réaction de la BoE aux signes laissant soupçonner une manipulation des taux de change.

  Suite...

 
La Banque d'Angleterre a annoncé mardi une réforme en profondeur des règles encadrant sa coopération avec les banques et les marchés financiers, une réponse indirecte aux critiques sur sa gestion du dossier des soupçons de manipulation des taux de change.  /Photo d'archives/REUTERS/Darrin Zammit Lupi