Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

mardi 11 mars 2014 14h28
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 perd 0,48% à 4.349,71 points à 13h39, dans un climat de prudence nourrie par la situation politique en Crimée.

Le marché a été figé pendant près d'une heure, NYSE Euronext ayant décider de basculer son marché au comptant en mode de pré-ouverture (possibilité de passer des ordres sans pouvoir réaliser de négociation) suite à un incident technique qui a notamment affecté les actions et les obligations.

* Le SECTEUR TELECOMS continue d'occuper le devant de la scène, comme c'est le cas depuis plusieurs semaines maintenant, toujours porté par les grandes manoeuvres en vue de la consolidation du marché français.

Altice (+0,36%), a fait savoir que son offre en vue d'un rapprochement entre sa filiale NUMERICABLE (-3,68%) et SFR, filiale de VIVENDI (-0,74%) restait valable jusqu'à vendredi.

BOUYGUES, opposé à Altice dans la bataille pour le contrôle de SFR, recule de 0,5%.

De son côté, ORANGE lâche 1,5%. JPMorgan juge prématuré l'optimisme sur l'opérateur télécoms et préfère rester prudent sur la valeur après les résultats du groupe. Le broker estime en outre que la consolidation du secteur pourrait faire d'ILIAD (-0,9%) un concurrent plus fort pour Orange.

* CARREFOUR (-1,58% à 27,66 euros) accuse la plus forte baisse du CAC 40. Des analystes jugent limité le potentiel de hausse à court terme de la valeur après son bond de la semaine dernière, lié à une forte amélioration de ses performances en France malgré un contexte économique difficile et l'annonce pour 2015 d'une possible ouverture du capital ou une mise en Bourse de ses actifs brésilien.   Suite...

 
Le secteur télécoms continue d'occuper le devant de la scène, comme c'est le cas depuis plusieurs semaines maintenant, toujours porté par les grandes manoeuvres en vue de la consolidation du marché français. Le CAC 40 perdait 0,48% vers 13h39 tandis qu'Altice gagnait 0,36%, que sa filiale Numericable reculait de 3,68% et que Vivendi, maison-mère de SFR, cédait 0,74%, Bouygues reculant pour sa part de 0,5%. De son côté, ORANGE lâchait 1,5% et Iliad 0,9%. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes