Prudence à l'ouverture des marchés européens à l'exception du CAC

lundi 10 mars 2014 09h29
 

(Reuters) - A l'exception de Paris, soutenue par le secteur des télécoms, les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note prudente lundi après les chiffres décevants publiés samedi sur le commerce extérieur chinois, qui ravivent les craintes d'un ralentissement marqué de la deuxième économie mondiale.

Une quinzaine de minutes après le début des échanges, l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progresse de 0,3% mais le FTSEurofirst 300 est inchangé. À Francfort, le Dax abandonne 0,22% et à Londres, le FTSE prend 0,11%.

Le CAC 40, lui, gagne 0,62% (+27,26 points) à 4.393,68 points, soutenu entre autres par le secteur des télécoms.

L'annonce d'une baisse inattendue et marquée des exportations chinoises en février (voir:), qui a fait pencher la balance commerciale dans le rouge, alimente les craintes d'un ralentissement marqué de la deuxième économie mondiale. Elle a occulté les chiffres de l'emploi supérieurs au consensus publiés vendredi aux Etats-Unis et pourrait peser entre autres sur les valeurs des ressources de base.

Le secteur des ressources de base, qui inclut principalement des valeurs minières et sidérurgiques, abandonne 2% et en son sein, Anglo American cède 2,5%.

A la hausse, Iliad bondit de plus de 12% après ses résultats annuels et au lendemain de l'annonce de négociations exclusives sur un rachat du réseau de Bouygues (+6,8%) dans le cas où ce dernier rachèterait SFR à Vivendi (+1,2%). Numericable, l'autre candidat au rachat de SFR, chute de plus de 9%.

La Bourse de Tokyo a terminé en repli de 1,01%, en réaction notamment aux statistiques jugées décevantes du commerce extérieur chinois et aux incertitudes persistantes sur la situation en Ukraine [.TFR] A Shanghai, l'indice CSI300, plombé par les craintes de ralentissement de la croissance, a chuté de 3,25%, un plus bas de clôture de cinq ans.

En Ukraine, la Russie a maintenu tout au long du week-end la pression sur les autorités ukrainiennes à propos de la Crimée, où un référendum d'autodétermination est censé se tenir dimanche prochain.

Enfin, la disparition encore inexpliquée d'un avion de Malaysia Airlines constitue un motif supplémentaire d'inquiétude pour les investisseurs, la piste terroriste n'étant pas écartée.   Suite...

 
A l'exception de Paris, soutenue par le secteur des télécoms, les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note prudente après les chiffres décevants publiés samedi sur le commerce extérieur chinois, qui ravivent les craintes d'un ralentissement marqué de la deuxième économie mondiale. Une quinzaine de minutes après le début des échanges, l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progressait de 0,3% et le CAC 40 gagnait 0,62% à 4.393,68 points. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau