RPT-Que ferait Danone du cash tiré de la nutrition médicale ?

vendredi 7 mars 2014 20h03
 

par Noëlle Mennella et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Répétition du titre.

Une sortie de la nutrition médicale donnerait à Danone les moyens de réaliser dans les pays émergents des acquisitions complémentaires dans les produits laitiers frais, de reconstruire ses marques de lait infantile en Chine et de réduire sa dette.

Ce point de vue est partagé par de nombreux spécialistes de l'agroalimentaire qui jugent plutôt improbable l'hypothèse d'une acquisition majeure même si quelques uns évoquent l'éventualité d'un rachat des actifs latino-américains de nutrition infantile d'Abbot ou de Mead Johnson Nutrition.

"Ils auraient probablement aimé faire une grosse acquisition mais il y a peu de cibles en vue", lâche un banquier européen sous le sceau de l'anonymat.

Sur les douze derniers mois, Danone a investi plus de deux milliards d'euros en acquisitions diverses provoquant une augmentation de 27% de sa dette nette à près de huit milliards d'euros à la fin 2013 ce qui risque de freiner son appétit expansionniste, sauf à céder des actifs.

Dans les années 2000, le groupe s'était livré à cet exercice en se délestant tour à tour de son activité historique d'emballage, de sa bière, de sa confiserie et finalement de sa branche biscuits.

Des sources proches du dossier ont récemment confié à Reuters que Danone envisageait aujourd'hui de vendre sa division Nutrition médicale, qui pourrait intéresser des groupes tels que Nestlé, Abbott, Baxter, Fresenius ou encore Sanofi.

La nutrition médicale de Danone compte des produits cliniques telles que les poches de soin fournies aux hôpitaux mais aussi des produits sans ordonnance distribués dans les pharmacies ou en parapharmacie comme les compléments alimentaires.   Suite...

 
Du lait en poudre de la marque Dumex commercialisée par Danone en Chine dans un supermarché de Shanghaï. La marque a été notamment affectée par le scandale du lait contaminé à la mélanine et Danone pourrait utiliser le cash produit par une sortie de la nutrition médicale pour reconstruire ses marques de lait infantile en Chine. /Photo prise le 17 février 2014//REUTERS/Kim Kyung-Hoon