Hausse des résultats annuels de JCDecaux

jeudi 6 mars 2014 11h45
 

PARIS (Reuters) - JCDecaux a publié jeudi des résultats annuels jugés mitigés par les investisseurs et une perspective pour le premier trimestre plus faible qu'espéré, ce qui pénalise le numéro un mondial de la communication extérieure à la Bourse de Paris.

Le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 2% à 2,68 milliards d'euros, en ligne avec les attentes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S grâce aux bonnes performances du mobilier urbain, sa principale division, qui a profité de l'amélioration des tendances dans la plupart des pays européens.

La poursuite des efforts pour réduire les coûts dans le pôle mobilier urbain a permis de soutenir la marge d'exploitation du groupe, ressortie à 13,1%, contre 12,2% en 2012 et 12,5% attendus par les analystes.

Le cash-flow disponible a fortement diminué, passant de 322,7 millions d'euros en 2012 à 179,8 millions, en raison d'investissements plus élevés et de l'évolution défavorable de la variation du besoin en fonds de roulement, notamment liée à des éléments non récurrents dont des avances sur paiements de loyers et redevances en 2013 et à des créances clients en augmentation.

Les analystes espéraient un cash-flow disponible d'environ 212 millions d'euros.

"Dans l'ensemble, les chiffes sont mitigés avec des marges meilleures que prévu mais une génération de cash plus faible et des charges de dépréciation inattendues", commente un vendeur actions en poste à Paris.

BIEN POSITIONNÉ POUR SURPERFORMER ENCORE LE MARCHÉ

Le résultat net part du groupe avant charge de dépréciation a atteint 219,8 millions d'euros, en hausse de 5,3%. En prenant en compte l'impact de 129,3 millions d'euros des charges de dépréciation, le résultat net part du groupe tombe à 90,5 millions en 2013, contre 164,3 millions un an plus tôt.   Suite...

 
Jean-Francois Decaux, président du directoire et codirecteur général de JCDecaux. Le numéro un mondial de la communication extérieure publie jeudi des résultats 2013 en hausse dans un contexte de faible amélioration de ses performances en Europe. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau/Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau