Carrefour relève la tête et met le Brésil à l'agenda 2015

mercredi 5 mars 2014 15h50
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Carrefour a redressé la barre en 2013, bouclant l'exercice sur des résultats financiers en nette hausse, notamment en France, et le distributeur annonce pour 2015 une possible ouverture du capital ou une mise en Bourse de ses actifs brésiliens.

A mi-parcours de son mandat, le PDG Georges Plassat qui s'était donné trois ans pour remettre Carrefour sur les rails, a affiché mercredi sa confiance dans la poursuite de l'amélioration des performances du groupe.

"L'année et demie qui reste (jusqu'à l'échéance du plan), je la sens bien. La société ne décevra pas le marché", a-t-il déclaré, estimant que la France et l'Espagne, premier et troisième pays du groupe, étaient sur la bonne voie.

Après deux années de baisse, le résultat opérationnel courant de Carrefour, deuxième distributeur mondial derrière Wall Mart, a progressé de 5,3% à 2,238 milliards d'euros, un chiffre très légèrement supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 2,22 milliards.

Hors effets de change négatifs liés à la baisse des monnaies d'Amérique latine, il grimpe de 9,8% à la faveur d'une vigoureuse progression des résultats en France dans un contexte économique pourtant difficile, et à de solides performances au Brésil.

En France, qui pèse pour 47% des ventes et constituait le premier des grands chantiers de Georges Plassat, Carrefour récolte les fruits de son plan de reconquête et voit son résultat opérationnel grimper de 30% grâce à un retour à la croissance organique de tous les formats, à une amélioration de la marge commerciale et à une maîtrise des coûts.

Cette performance s'est traduite par une très forte amélioration de la rentabilité, qui a atteint 3,4% des ventes contre 2,6% en 2012.

Carrefour a investi l'an dernier plus d'un milliard d'euros dans la rénovation de son parc d'hypermarchés français.   Suite...

 
Georges Plassat, le directeur général de Carrefour. Le deuxième distributeur mondial publie mercredi des résultats annuels en nette hausse (2,238 milliards d'euros pour le résultat opérationnel courant), marqués par une forte amélioration de ses performances en France, malgré un contexte économique difficile, ainsi que par un recul dans le reste de l'Europe et en Asie. /Photo prise le 5 mars 2014/REUTERS/Benoît Tessier