4 mars 2014 / 16:08 / il y a 4 ans

Opel veut devenir le numéro deux en Europe d'ici 2022

GENEVE (Reuters) - Opel, filiale européenne de General Motors, veut ravir à PSA Peugeot Citroën la place de deuxième constructeur automobile en Europe d‘ici 2022, a déclaré mardi Karl-Thomas Neumann, président du directoire du groupe.

La Opel Adam S présentée au salon automobile de Genève. Karl-Thomas Neumann, président du directoire d'Opel a annoncé que la filiale européenne de General Motors voulait ravir à PSA Peugeot Citroën la place de deuxième constructeur automobile en Europe d'ici 2022. /Photo prise le 4 mars 2014/REUTERS/Arnd Wiegmann

“Pourquoi viser un redressement d‘ici 2016 si nous pouvons aller plus loin et dire que nous voulons être le numéro deux en Europe d‘ici 2022”, a-t-il dit à l‘occasion du salon automobile de Genève.

Karl-Thomas Neumann a ajouté que l‘année 2014 serait difficile, en raison notamment des coûts associés à la fermeture programmée de l‘usine de Bochum, en Allemagne.

Le président du directoire d‘Opel a précisé que la part de marché d‘Opel était ressortie à 7,4% en février, contre 7% sur l‘ensemble de 2013.

Opel a dit anticiper une légère hausse du marché automobile européen cette année.

“Nous voulons croître plus vite que le marché, gagner des parts de marché”, a encore déclaré Karl-Thomas Neumann.

Edward Taylor et Ilona Wissenbach, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below