Opel veut devenir le numéro deux en Europe d'ici 2022

mardi 4 mars 2014 17h06
 

GENEVE (Reuters) - Opel, filiale européenne de General Motors, veut ravir à PSA Peugeot Citroën la place de deuxième constructeur automobile en Europe d'ici 2022, a déclaré mardi Karl-Thomas Neumann, président du directoire du groupe.

"Pourquoi viser un redressement d'ici 2016 si nous pouvons aller plus loin et dire que nous voulons être le numéro deux en Europe d'ici 2022", a-t-il dit à l'occasion du salon automobile de Genève.

Karl-Thomas Neumann a ajouté que l'année 2014 serait difficile, en raison notamment des coûts associés à la fermeture programmée de l'usine de Bochum, en Allemagne.

Le président du directoire d'Opel a précisé que la part de marché d'Opel était ressortie à 7,4% en février, contre 7% sur l'ensemble de 2013.

Opel a dit anticiper une légère hausse du marché automobile européen cette année.

"Nous voulons croître plus vite que le marché, gagner des parts de marché", a encore déclaré Karl-Thomas Neumann.

(Edward Taylor et Ilona Wissenbach, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
La Opel Adam S présentée au salon automobile de Genève. Karl-Thomas Neumann, président du directoire d'Opel a annoncé que la filiale européenne de General Motors voulait ravir à PSA Peugeot Citroën la place de deuxième constructeur automobile en Europe d'ici 2022. /Photo prise le 4 mars 2014/REUTERS/Arnd Wiegmann