Wall Street ouvre en nette baisse face aux tensions en Ukraine

lundi 3 mars 2014 15h56
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a débuté en net recul lundi, comme l'ensemble des actifs à risque, dans des marchés où les investisseurs sont tétanisés par les préparatifs de guerre entre Kiev et Moscou.

L'Ukraine a mobilisé ses réservistes et Washington a menacé d'isoler économiquement la Russie après le vote du parlement russe donnant au président Vladimir Poutine le feu vert pour envoyer des forces armées sur le territoire de l'ancienne république soviétique.

L'indice Dow Jones perd 0,74% à 16.201,46 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,66% à 1.847,15 points et le Nasdaq Composite cède 0,9% à 4.269,53 points.

L'indice S&P 500 avait clôturé à un record historique vendredi et les intervenants s'attendaient à des prises de profits ce lundi dans le contexte de tensions géopolitiques.

L'accélération de la croissance du secteur manufacturier américain en février, à son rythme le plus fort depuis mai 2010, n'a pas suffi à inverser la tendance.

Aux valeurs, Citigroup cède 1,65%. La banque a annoncé vendredi avoir découvert une fraude dans sa filiale mexicaine et avoir réduit en conséquence de 235 millions de dollars le montant de ses profits publiés au titre de l'exercice 2013.

Magna International s'adjuge 3%. L'équipementier automobile canadien a publié un bénéfice trimestriel en hausse de 31%, sur un chiffre d'affaires en progression de 14%, avec un dividende trimestriel majoré.

(Rodrigo Campos, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

 
Wall Street a débuté en net recul lundi, comme l'ensemble des actifs à risque, dans des marchés où les investisseurs sont tétanisés par les préparatifs de guerre entre Kiev et Moscou. Le Dow Jones perd 0,74% dans les premiers échanges, le Standard & Poor's 500 recule de 0,66% et le Nasdaq Composite cède 0,9%. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson