February 26, 2014 / 5:10 PM / 3 years ago

Le chômage a poursuivi sa hausse en janvier

4 MINUTES DE LECTURE

Le nombre de demandeurs d'emploi a encore augmenté en janvier en France (+0,3%), un mois après l'échec de l'engagement de François Hollande de le faire baisser en 2013. Selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail, le nombre de chômeurs en catégorie A, sans la moindre activité, a ainsi atteint 3.316.200 en France métropolitaine, un nouveau record. /Photo d'archives/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Le nombre de demandeurs d'emploi a encore augmenté en janvier en France (+0,3%), un mois après l'échec de l'engagement de François Hollande de le faire baisser en 2013.

Selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail, le nombre de chômeurs en catégorie A, sans la moindre activité, a ainsi atteint 3.316.200 en France métropolitaine, un nouveau record, soit 8.900 de plus qu'en décembre.

En ajoutant les catégories B et C, les personnes qui ont exercé une activité réduite, le nombre d'inscrits à Pôle emploi a progressé de 0,5%, soit 23.600 personnes, pour s'élever à 4.929.900 en métropole et 5.228.800 en incluant les départements d'Outre-mer.

Sur un an, la hausse est de 4,4% pour la catégorie A en métropole et de 5,3% pour les catégories A, B et C.

"La nouvelle progression des embauches en janvier, la bonne tenue de l'intérim depuis un an ou encore les perspectives de reprise de l'activité sont autant de signes que l'année 2014 permettra de renouer durablement avec les créations d'emploi", déclare le ministère du Travail dans un communiqué.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a vu dans ces chiffres des raisons d'espérer et d'accélérer la mise en oeuvre du pacte de responsabilité promis par François Hollande pour doper la compétitivité de l'économie française.

"Il faut encore persévérer pour faire reculer durablement le chômage dans notre pays", a-t-il dit. "C'est en ce sens que le pacte de responsabilité (...) doit être mis en oeuvre le plus rapidement possible, c'est ma responsabilité comme chef du gouvernement de mobiliser."

Les jeunes chômeurs, dont la situation s'est améliorée depuis plusieurs mois, voient leur nombre se stabiliser en janvier en métropole pour la catégorie A (-1,4% sur un an) comme en catégories A, B et C (-0,3% sur un an).

En revanche, la situation des 50 ans et plus continue de se dégrader, avec une hausse de 1,0% en catégorie A (+11,6% sur un an) et de 1,1% en A, B et C (+11,4% sur un an).

Le nombre de demandeurs d'emploi âgés de 25 à 49 ans a augmenté de 0,1% en catégorie A (+3,5% sur un an) et de 0,4% en A, B et C (+4,7% sur un an).

"Mettre Le Turbo"

L'Unedic a annoncé mi-janvier prévoir 63.200 demandeurs d'emploi supplémentaires cette année en catégorie A en métropole.

La Commission européenne, qui a publié mardi ses nouvelles prévisions, voit quant à elle le taux de chômage se stabiliser en France cette année et en 2015, à 11,0% de la population active, après 10,8% l'an dernier, des prévisions plus favorables que celles qu'elle avait faites en novembre.

Le taux de chômage à fin 2013 sera publié le 6 mars par l'Insee. Il était de 10,5% en métropole au troisième trimestre et de 10,9% avec les départements d'Outre-mer.

Au dernier trimestre 2013, les secteurs marchands non agricoles ont créé des emplois pour la première fois depuis début 2012 (+0,1%, soit 14.700 postes). Sur l'ensemble de 2013, 65.500 emplois ont été détruits dans le secteur marchand.

Philippe Vigier, porte-parole de l’UDI (centriste), estime dans un communiqué que cette hausse "vient définitivement entériner l’échec du pari personnel de François Hollande".

Il réclame un accélération du calendrier du pacte de responsabilité annoncé par le président français pour doper la compétitivité des entreprises grâce à des baisses de charges.

"Il est plus que temps que François Hollande passe de la parole aux actes en tournant maintenant le dos à la politique qu’il a menée jusqu’ici", souligne-t-il, à l'unisson de l'UMP.

Annick Lepetit et Thierry Mandon, porte-paroles du groupe PS de l'Assemblée, tout en estimant que l'on est désormais tout près "de passer de la stabilisation à la décrue", font le même constat : il faut "mettre le turbo" grâce au pacte.

"La France est en train de repartir, c’est le moment de passer la surmultipliée", ont-ils dit dans un communiqué.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below