Le PDG de Veolia devrait survivre au nouveau putsch

mardi 25 février 2014 19h09
 

par Benjamin Mallet et Geert De Clercq

PARIS (Reuters) - L'absence de candidature de David Azéma à la présidence de Veolia Environnement accrédite l'hypothèse d'un renouvellement en avril du mandat de l'actuel PDG Antoine Frérot, estiment des sources proches du dossier.

Réagissant à des informations qui circulaient depuis une dizaine de jours, le directeur général de l'Agence des participations de l'Etat (APE) David Azéma a précisé mardi à Reuters n'avoir reçu "aucune sollicitation ferme" du comité des nominations de Veolia pour occuper le poste.

La presse avait révélé mi-février qu'il avait le soutien de la famille Dassault, deuxième actionnaire du groupe derrière la CDC, à l'approche de l'échéance du mandat actuel d'Antoine Frérot, qui interviendra le 24 avril lors de l'assemblée générale des actionnaires de Veolia.

"Je pense (que Frérot) ne va pas être remplacé. S'ils décident de le virer, nous sommes dans une crise de gouvernance. Aujourd'hui, il y a 99 chances sur 100 que cette boîte (le) renouvelle", a-t-on déclaré à Reuters de source proche du dossier.

"Frérot pense, sans doute à juste titre, qu'entre deux maux -celui de se mettre en danger de n'avoir personne en le sortant et celui de le reconduire, ils préfèrent encore le reconduire faute de pouvoir gérer une période de transition", ajoute cette même source, qui figure parmi les opposants à Antoine Frérot.

Selon cette source, une partie du conseil d'administration continue de s'opposer fermement au PDG, en poste depuis 2010, qui a déjà dû surmonter plusieurs tentatives d'éviction dont une menée avec le soutien d'Henri Proglio, actuel PDG d'EDF et ancien président de Veolia.

Selon une autre source proche du dossier, quatre des 17 administrateurs de Veolia s'opposent clairement à Antoine Frérot à l'approche d'un autre conseil, prévu le 11 mars, qui doit se prononcer notamment sur le renouvellement ou non de son mandat et de celui du représentant de Dassault, Olivier Costa de Beauregard.

  Suite...

 
L'absence de candidature de David Azéma à la présidence de Veolia Environnement accrédite l'hypothèse d'un renouvellement en avril du mandat de l'actuel PDG Antoine Frérot, estiment des sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen